CapOeira à 40 ans ? Comment bien débuter

Furrupa CapOeira à 40 ans c'est possible
5/5 - (2 votes)

Tu veux commencer la CapOeira et tu as environ 40 ans ?
Voir même que tu as déjà débuté ?

Tu es peut-être le type de personne qui a vu de la CapOeira étant jeune, dans une démo, dans le film Only The Strong, en jouant à Tekken.
Tu as même surement voulu en faire à l’époque puis pour une raison, tu n’as pas commencé.

Et aujourd’hui tu te dis que le moment est venu !

C’est l’histoire d’environ 70% de mes élèves adultes.

Alors bienvenu dans cet article !

Je suis Furrupa, prof de CapOeira depuis 2001, j’ai très bientôt 40 ans et je suis le papa d’une petite Izïa.

Je te dis juste après dans la première partie pour pratiquer la CapOeira mais tout de suite.

Il y a deux meilleurs moments pour commencer la CapOeira.
Le premier c’est quand tu avais 6 ans, Et le second c’est maintenant

CapOeira à 40 ans, pourquoi commencer ?

La CapOeira au fait c’est quoi ?

La CapOeira trouve son origine au Brésil. Les esclaves africains ont créé cet art qui se décline sous plusieurs formes durant la période de l’esclavage. Cette manifestation afro-brésilienne a revêtu différents habits au cours de son histoire comme la danse, art martial, musique.

Aujourd’hui nous parlons de jeu de CapOeira. Même de je.u (nous en parlons dans le prochain paragraphe).

Elle est une véritable expression artistique. Elle mélange la danse et la lutte dans un jeu d’improvisation, de créativité au centre de la Roda. Elle mêle avec élégance une gestuelle de mouvements fluides et continus, et une musique traditionnelle (berimbau, atabaque, pandeiro, etc.) qui l’a fait rentrer dans le patrimoine de l’UNESCO à travers la “roda de CapOeira”.

C’est une activité physique, culturelle, sociale et ludique !

Nous y développons le sens de l’improvisation, la créativité de la confiance en soi, des muscles profonds, de la mobilité, de la coordination et une solide musicalité.

J’aime la CapOeira, ça se sent peut-être non ? 🤣

Même à 40 ans on peut jouer la CapOeira
40 ans et commencer la CapOeira ?
Commencer la CapOeira à 40 ans

CapOeira à 40 ans, quels sont les avantages et les bienfaits ?

Nous n’allons pas nous mentir, 40 ans c’est jeune !
Bon oui c’est une phrase de vieux mais ça veut pas dire que c’est faux.

La pratique d’une activité physique comme la CapOeira permet justement de bien s’entretenir, de se maintenir en forme, de renforcer sa condition physique.

Tu vas y développer ta souplesse, ta force, ton agilité, ton endurance et bien d’autres merveilleuses choses.

La CapOeira est aussi une magnifique activité sociale. Où nous rencontrons des personnes avec qui nous partageons de bons moments. C’est un super moyen de se défouler, de s’évader de la routine du travail de manière ludique.

Une bonne façon de diminuer le stress, l’anxiété, les tensions et la pression du quotidien. C’est une bulle de liberté qu’avec l’âge, nous apprécions de plus en plus.

La pratique physique de la CapOeira est géniale contre les problèmes de dos, les douleurs articulaires et tous les troubles associés.

Voici un article qui parle du magnifique travail du professeur de CapOeira Hulk qui l’utilise comme thérapie contre la maladie de Parkinson.

Également, 40 ans nous amène une maturité, une expérience qu’une personne de 20 ans ne possède pas encore.

La CapOeira est un art, un je.u (mélange de “jeu” et de “je”). C’est une conversation avec son partenaire.

Dans une conversation, le fait d’avoir 40 ans peut être un formidable atout à la hauteur d’une superbe condition physique, d’une souplesse et d’une force incroyables.

À voir les anciens maitres qui en se positionnant juste au bon endroit, au bon moment compliquent vraiment le je.u des plus jeunes.

Nous pouvons aussi commencer la CapOeira juste parce que c’est COOL (mot de vieux).

Comment bien commencer la CapOeira à 40 ans ?

Par où commencer la CapOeira ?

68 ans c’est vieux ?
C’est l’âge auquel notre doyen a commencé la CapOeira.
Il n’est jamais trop tard pour commencer !

Découvre aussi :  CapOeira : ⛔️ Arrête de t'étirer et apprends enfin à t'échauffer correctement

Maintenant, par où commencer ?

Prends ton temps sur ce point-là car il est très important, voire primordial.

Choisis bien ton prof de CapOeira !

Il y a autant de CapOeira différente que de CapOeiriste.
Il y a autant de façon d’enseigner que de prof.

Sans même rentrer dans l’explication des styles de CapOeira, Angola de maitre Pastinha, Regional de maitre Bimba, Contemporaine, CapOeira lente ou rapide, ça ne sera pas un bon indicateur. Plus maintenant.

Teste, essaie

Regarde le cours où tu te sens le mieux.
Avec l’ambiance qui te correspond, le défi physique qui tu te vas.

⚠️ Aussi, fais attention et fuis les profs qui te disent que la CapOeira est comme çi ou comme ça.
Car il y a des beaux spécimens fans d’endoctrinement.

Tu pourras lire bientôt sur ce site un article qui traite de ce sujet-là spécifiquement, comment bien choisir son prof de CapOeira ?

Donc soit attentif et exigeant ! Tu as 40 ans quand même 🤣

T’as plus 20 ans alors…

Échauffe-toi & écoute-toi

La CapOeira doit apporter du plus dans notre vie. Du mieux.
C’est important de prendre ces éléments au sérieux sous peine de blessures ou de douleurs inutiles.

Bien s’échauffer

s'échauffer avant la CapOeira

Bien s’hydrater

Conseils CapOeira

Savoir bien s’écouter

Bienveillance avec la CapOeira

L’échauffement est une partie essentielle qui va permettre de mettre ton corps en action et de le préparer à l’effort.

L’hydratation est une condition nécessaire au bon fonctionnement de ton corps. C’est la base !

Savoir bien s’écouter est une qualité précieuse. Comprendre quand nous allons trop loin où trop fort vont nous éviter des traumatismes, des blessures qui n’ont pas lieu d’être.

Bien s’écouter ne veut pas dire non plus d’être dans la peur du traumatisme, dans l’anticipation des courbatures et de rester dans le sous-régime. Le corps est une machine merveilleuse. Il faut aussi savoir se pousser. Mais quand nous sommes en mesure de le faire en toute sécurité.

C’est un vrai apprentissage qui fait toute la différence au final.

Le bon état d’esprit

Tout doit prendre ton pied ! Mais pas dans la gueule.

La CapOeira est ludique et peut l’être dans toutes ses facettes. Profitons-en pour apprendre et pratiquer en se faisant plaisir !
C’est aussi pour ça que nous sommes CapOeiriste.

La CapOeira peut être parfois impressionnante.

Nous ne pouvons pas en faire le tour. Il n’y a pas une somme de connaissances définie qui nous permette de dire “ça y est je maitrise et connaît parfaitement la CapOeira”.

“Si tu as compris la CapOeira, c’est qu’on te l’a mal expliqué”

Alors il ne faut pas nous mettre de pression. La CapOeira doit être un plus dans nos vies. Pas une source de préoccupation.

Mettons plus de patience et de gentillesse avec et envers soi.
Nous ne sommes pas là pour devenir les meilleurs du monde.

Nous sommes là pour partager un art ensemble, pour se faire du bien, pour s’entretenir et mettre une nouvelle source de joie et de bien-être

Alors rappelles-toi :

  • Prends ton temps
  • Prends du temps
  • Ça prend du temps

Tu veux en savoir plus sur les 3 temps ?
Clique-ici pour lire l’article complet

CapOeira à 40 ans, les défis en tant que débutant

Les appréhensions à la pratique de la CapOeira

Il y a deux principales peurs.
Une avant de commencer, et la seconde que nous découvrons au début de sa pratique.
Peu importe que nous commencions la CapOeira à 40 ans où non.

À nos débuts la CapOeira, nous avons peur de ne pas être assez. Assez souple, assez fort, assez agile, d’avoir assez de rythme. Nous avons peur de ne pas réussir, de ne pas être à la hauteur.

C’est ici que la personne avec qui tu vas apprendre la CapOeira est très importante, tant pédagogiquement qu’émotionnellement. Elle doit t’accompagner, comprendre ton rythme pour te proposer le meilleur chemin d’apprentissage possible.

C’est ainsi que vas te rendre compte que toutes ces appréhensions ne sont pas des prérequis mais des conséquences.

Il ne faut pas être souple pour faire de la CapOeira !

C’est FAUX !

Ce qui est vrai c’est que la CapOeira va te rendre plus souple.

Notre quotidien en tant que CapOeiriste ce n’est pas de faire des saltos, des grands écarts, des acrobaties et des coups de pieds au-dessus de notre tête.
Notre quotidien est beaucoup moins glamour que ça lol

Découvre aussi :  La RECETTE pour être dans le TOP 10 CapOeira - 🚫 SANS SOUPLESSE 🚫SANS COORDINATION

Par la suite, quand nous avons commencé la CapOeira, une deuxième crainte arrive.

LA RODA

Rentrer dans la roda pour jouer devant tout le monde est un vrai moment qui peut déclencher de fortes émotions.

Ce n’est pas anodin de se mettre en lumière devant tout le monde en faisant quelque chose que nous ne maitrisons pas, que nous ne comprenons peut-être même pas encore. Tout ça au milieu de personnes qui eux savent.
Ça peut être une épreuve.

Roda de CapOeira avec des débutants à Albi

Histoire perso
J’ai mis 6 mois à rentrer dans une roda. Et c’était contraint. Alors que je pratiquais la CapOeira or club depuis des années. Du coup j’ai bloqué. J’ai mis ensuite des années à y prendre du plaisir. Aujourd’hui je suis très attentif à ça. Tu rentres que si tu as envie.

Furrupa

La CapOeira est un art collectif.

Nous nous moquons de savoir si tu fais mieux ou moins bien les mouvements que les autres.
Nous nous moquons que tu réussisses à faire correctement tous les mouvements.
Nous nous moquons que tu joues dans la roda alors que tu penses que tu vas gâcher le moment.

L’important c’est que la CapOeira soit un plus dans nos vies.
Ce n’est pas de se transformer en super machine.

La CapOeira est un je.u, alors jouons tout simplement.
Pas de gagnant, pas de perdant, juste du je.u

Maria (Mazinha) a commencé la CapOeira a 50 ans !

Elle nous partage avec une grande sincérité, une grande émotion, son histoire, son parcours, ses défis et ses aspirations !

Une grande source d’inspiration…

Concilier la CapOeira avec la vie professionnelle et personnelle

Je me répète peut-être mais c’est important pour moi.
La CapOeira doit nous apporter du plus dans notre vie !

J’ai pendant des années donné la priorité à la CapOeira.
Devant tout ! Devant la famille, les amis, les amours, le travail, tout.

Aujourd’hui j’ai bientôt 40 ans.

Et même si la CapOeira c’est mon travail, ce n’est pas ma priorité.
La priorité de ma vie c’est ma famille, et mon épanouissement personnel, ensuite vient la CapOeira.

Donc toi dont ce n’est pas le métier, c’est normal que ça ne soit pas ta priorité. Donc c’est ok de rater des cours, de ne pas pouvoir être aussi présent que tu le souhaiterais.

Tu dois être présent pour ta famille, ton travail, tes ami.es etc.

La CapOeira doit être un plus dans ta vie.
Et non pas quelque chose qui t’éloigne de tes priorités.

Je te partage quelques tips qui vont t’être utile :

  • Tu peux faire de la CapOeira en famille
  • Tu peux pratiquer à la maison avec des vidéos de routines d’entrainement (j’en ai plein)
  • Tu peux apprendre un nouveau rythme en tapant sur une casserole
  • Tu peux affiner ton oreille en écoutant de la musique de CapOeira
  • Tu peux lire un livre sur le sujet (comme l’ABC de la CapOeira par exemple)

Il n’y a pas qu’une façon de pratiquer et d’apprendre la CapOeira.
Trouve ton équilibre et ce qui te convient à toi, à ta vie.

Tu commences quand la CapOeira ?

Mes conseils pour résumer

La capoeira est une activité accessible et bénéfique à tout âge, il ne faut pas hésiter à se lancer !
Les bienfaits apportés valent bien un essai !

La CapOeira me fascine depuis 1/4 de siècle maintenant.
J’aime toujours autant la transmettre depuis 2001.

La CapOeira est un art, un art qui me permet de m’exprimer, de me chercher, de me réinventer. J’y trouve les ressources pour être en santé, en énergie, pour me remplir de bonnes choses.

Je me sens complet physiquement, émotionnellement, mentalement artistiquement tant il y a de façon de la pratiquer.

Je souhaite sincèrement que cet article te donne envie de soit commencer la CapOeira, soit de poursuivre ton aventure avec elle.

Je résume rapidement les conseils que je viens de te donner :

  • La CapOeira doit être un plus dans ta vie !
  • Trouve un prof qui te convienne
  • Utilise ton expérience pour devenir le vieux singe à qui on n’apprend pas à faire la grimace
  • Echauffe-toi et bois de l’eau pendant les cours
  • Soit gentil et patient avec toi-même
  • Amuse-toi, prend du plaisir à découvrir

Pour aller plus loin

Si tu es dans le Tarn, te pose pas trop de questions et vient me voir pour faire ton cours d’essais.

Si tu n’as pas la chance d’être dans le Tarn, et même si tu dis pain au chocolat, tu peux rejoindre ma newsletter dans laquelle je te partage plein d’astuces, de conseils, de façon de voir la CapOeira en téléchargeant cet e-book sur l’entrainement à la maison.

Laisse ton prénom et ton e-mail juste en dessous (ou sur le côté si tu es sur un ordinateur) pour le recevoir immédiatement.

Je serais ravi d’avoir ton retour sur cet article pour m’aider à l’améliorer et à le rendre peut-être plus pertinent et plus utile encore.

Avec tout mon petit bonheur 💖
Furrupa

Laisser un commentaire